Que dire?

Publié le par celine


Samedi bien froid pour Toulouse...
Ecriture sans vraiment d'importance...
"Quand nous chanterons le temps des cerises" dans les écouteurs...
Petite notion de nostalgie et un manque terrible de deux personnes chères à mon coeur...

Petite pause entre deux heures de travail...
Regard par la fenêtre, la nuit est tombée... la lumière des lampes se reflète sur le canal du midi...
Petit sourire au coin des lèvres...
Comme si un instant magique venait de se poser...

"quand nous chanterons le temps des cerises,
et les rossignols et les merles moqueurs
seront tous en fête
les belles auront la folie en tête
et les amoureux, du soleil au coeur..."

Avez-vous déjà eu ces instants là? Un moment qu'on ne peut pas définir... Comme une pause dans le temps... On ne réfléchit pas vraiment, on subit juste un sentiment ou une ambiance légère...
Pour une seconde, une minute... juste comme ça...

Bon week-end à tous...


Publié dans Like a song

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Babar_le_naif 13/02/2007 22:59

c'est joliment écrit le temps des cerises, amènent à ma mémoire, ces moments d'insoucience ou le bonheur était simple, comme ces jours, si léger de l'enfance, des moments de bonheurs simple, avec peu de chose, mais crystalisé, à jamais dans sa mémoire.

En tout cas, ce rayon intemporel sur-réaliste, fait envie, je me pince, pour être sure de ne pas avoir rêvé.

celine (palmito) 14/02/2007 10:22

Merci de ces compliments mon cher "babar_le_naif"... Ce sont des moments comme ça qui amènent au rêve et à la légerté... Comme si on flottait sur un air...A bientôt

Youkou en viendra a Bout ! :0029: 13/02/2007 21:03

petit bonjour en passant

elkaraoui 09/02/2007 16:44

vraiment un très bon film

chou 07/02/2007 12:23

c triste...

zoolook 04/02/2007 00:48

Yop !
j'essaie justement de cultiver ces petits moments, ces "entre-deux" comme je les appelle... moments suspendus dans des espaces indéfinis.
Une sorte de brêche sur l'espace temps. on quitte le temps des hommes pour accéder aux rythmes de la nature, de ses saisons.. et peut-être on touche à la source...
c'est très étrange, ces expériences nous invitent à relativiser les choses et en même temps nous ouvre sur une approche plus profonde de nous-même.
enfin je pense ainsi..

bon week-end et au plaisir.