la vérité

Publié le par celine


[Article ré-édité : mis à une date antérieure pour archivage! - merci -]

J’en ai marre
Marre de tout, marre de rien… J’en ai marre de me battre, de lutter chaque jour pour tout ! De faire de ma vie ce que j’aurais voulu qu’elle soit et pas ce qu’elle est ! J’en ai marre ! Montrer quel beau visage souriant j’affiche pour un mal être persistant en profondeur ! J’en ai marre de mentir, de faire semblant, de croire que je serais alors que je ne suis pas…
Il y a des jours où on voudrait repartir de zéro, se dire que si on en termine là, si on prend le courage désespéré d’en finir, on peut recommencer, une autre chance, une autre vie. Ou partir loin, disparaître, là où personne ne vous connait, où personne n’attend de choses de vous, personnes ne vous juge, ne vous aime, ne prête attention à votre petite existence…
J’en ai marre, de ne pas être aussi combattante que je pensais, que j’aurais voulu, que j’ai fait croire... finalement je ne suis pas si forte que ça…
Mais toi qui tu es ? Qui t’as dit qu’un jour tu réussirais, tu y arriverais là où peu on atteint le sommet ? Comment as-tu pu croire que tu doublerais tout le monde et qu’à défaut du physique tu arriverais au mental, au caractère, à la volonté… à vouloir faire comme papa, tu échoue… lui c’est lui, il a visité le monde, il a eu le courage pour tout, il s’est battu, orphelin de père en plus, pauvre d’éducation, il a réussi là où personne ne le croyait capable… il leur a prouvé... Directeur général de société qu’il était, père et mari qu’il est, riche, inventif et attentionné… lui a réussi…
J’en ai marre parfois... Tout le temps…
« Moi, la dépression ? Pff, seuls les faibles dépriment »... tu n’étais pas si forte finalement Céline, tu es comme tout le monde après tout, pas plus intelligente, pas plus maligne, pas plus drôle, surtout pas plus jolie ni plus intéressante…
« Tu as des capacités ma fille », « tu ferais un bon numéro 1 »… désolée, je ne suis pas tout ça..
Je tombe le masque, avoue que j’ai la trouille au possible quand je vais a un exam ou a un boulot, la peur d’échouer et de se retourner, quand je vais apprendre quelque chose de nouveau, j’ai le ventre qui me torture quand je ne réussis pas, quand je ne prouve pas ce que je connais, ce que je peux faire… Vous voyez, je n’ai pas confiance… et pourtant, vous me l’avez souvent répété : « quand on veut, on peut »…
Marre de passer les 15 dernières années à vouloir maigrir, mincir, embellir pour séduire… se dire que si on faisait une taille 38 avec des jolies hanches on les tomberait tous, qu’on pourrait viser le top, même si ils sont pas ceux qui te comprennent, pas grave, vous aurez intéressé les plus beaux, les plus admirés… Parce que la vie est plus facile quand on est jolie !
Arrivé a un point où se dire que les meilleurs ce sont les minces, les beaux, les riches… se dire qu’on sera jamais comme eux, que votre vie ne sera pas aussi extraordinaire que vous le rêviez… qu’il faut sortir la tête et que l’existence n’est pas un film… Qu’il n’y a pas de jolie musique quand vous embrassez votre chéri, que vous n’êtes pas superbe même au réveil, que les 3 crêpes mangées hier ne se verront pas… se dire que finalement on est déçu ! Et qu’avant on s’en prenait aux autres mais que maintenant on réalise que c’est « Je » qui pose problème ! que d’écrire ce texte nous fait du bien mais que ça nous culpabilise encore plus car d’autres sont beaucoup plus malheureux que nous ou ont plus de raisons de l’être, qu’ils se battent contre la maladie, la mort, la pauvreté où leur vie minablement pire que la votre…
Mais j’en ai marre aussi de ne pas être malheureuse, de ne pas avoir le droit parce que d’autres le sont encore plus… moi j’ai envie de pleurer, de hurler que je suis désolée… désolée de ceux que je déçois, désolée d’avoir fait croire ce que je n’étais pas…
Désolée aussi pour lui, lui qui pense m’aimer mais finalement comment peut-il ? il ne m’a jamais rencontré ! Jamais vue au réveil, avec mes cheveux de travers, jamais vu mon corps... Je lui dis que je lui montrerais mais je ne le pense pas… juillet… que je prie pour que ce mois n’arrive jamais ! Reculer encore et encore. Céline tu as menti et tu lui a fait croire que tu étais mais tu n’es pas… jolie ? bien tien ! Ronde ? Grosse serait plus juste ! Intelligente ? Ou plutôt le fait d’avoir une grande gueule pour parler sur tout les sujets ! Drôle ? Ola la mais quel humour ! Combattante ? Je crois qu’il a déjà vu que non !.... Je ne suis pas celle qu’il croyait, il trouvera sans doute mieux…
Et il va lire ça et se mettre en colère ! « Mais qu’est ce que c’est que ça ? Je ne veux plus entendre ce genre de conneries ! »… envoyé un mail ou appeler… se braquer ou crier, vous mettre mal a l’aise, parce qu’il ne sait pas que vous êtes toujours intimidé face à ses remarques… vous qui pouvez gueuler sur tout le monde, vous n’arrivez pas a défendre votre point de vue face a celui que vous aimez… pitoyable ! Alors il va s’énerver en vous demandant ce qu’il doit penser… au lieu de comprendre que vous rêvez que d’une chose, qu’il vous dise que ça va, que vous n’êtes pas si nulle, qu’il sera là a vos cotés, que la seule chose que vous voulez c’est qu’il comprenne votre mal être, qu’il vous dise pourquoi il est censé vous aimer… quelles qualités ? Parce que finalement vous, vous n’en voyez plus… et même si vous ne le croyez pas, même si vous aimeriez ses bras mais qu’il ne vous voit pas avec ce corps et cette tête pathétiques, ça vous fera du bien quand même !
Vous dire qu’il y en a marre de faire des concessions pour tout le monde, que la vie n’est pas simple mais que ça suffit ! Stop de toujours tout faire pour plaire a tout le monde... Sourire par là, voix charmante par ici, rire encore ou torture mentale et physique pour plaire…
Savoir aussi que lorsque vous aller voir votre famille, les réflexions vont pleuvoir « tu as pris du poids toi ! » ou encore « alors… bilingue maintenant ? »… que ça vous met face à votre incapacité à faire ou perfectionner les choses… mincir ? Bof, ça va, ça vient, je pense m’ouvrir le ventre moi-même pour tout enlever mais sinon tout baigne ! Bilingue ? Ben bien sur, je suis une super héro tellement intelligente et douée qu’en 7 mois c’est comme si je parlais anglais depuis bébé…
vous dire aussi que vous êtes parti a des kilomètres, pour apprendre ce fameux bout de succès qui vous rapportera un avenir meilleur.. Que vous vous êtes convaincu qu’avec votre fort caractère vous pouviez faire comme papa et partir comme ça, sans attachement, et s’en sortir, que personne ne vous manquera... Et voir votre pitoyable défaite… se regarder et dire que tout le monde vous manque, que vous avez envie de rester dans les bras de maman pour vous réconforter, que vous ne tenez pas la distance, que le fabuleux régime qui vous avait faire perdre 19 kg avant de venir s’est envolé en fumé et que vous en avez repris 15 ! Que finalement face a votre destin, vous êtes vous et pas celle que vous pensiez…
« Tu es humaine »… Oui, là est le problème ! Moi je m’étais convaincue d’être plus forte que les autres….
Marre, marre… envie d’en finir parfois, mais pas le courage, se dire qu’on est pas chez soit alors ça ferait désordre, qu’on a pas le courage de faire « la connerie », que maman vient de s’en sortir et que ça la ferait replonger en dépression et que même si vous n’êtes rien vous êtes quand même leur enfant… qu’ils ne méritent pas ça…
Alors finalement continuer, mettre un pied devant l’autre par peur de faire de la peine aux autres, pas peur qu’ils vous détestent et que vous ne serez plus aimé….
J’en ai marre, parce que je crois que j’ai besoin d’amour, besoin d’être rassurée, marre qu’on me donne des coups de pieds aux fesses parce que ça m’aidera a avancer…
Je ne veux plus penser aux autres, marre d’avoir toujours fait ça et pas de retour sinon de ses parents proches… Voir que ma sœur s’en sort, un mari, un boulot stable, un apart superbe, des amis, la voici marraine, témoin de mariage… importante pour les autres… Un mari intelligent, beau et drôle… et vous… rien !
D’avoir des amis contents de vous voir quand vous venez, content de vous parler quand vous appelez, mais personne pour faire le premier pas…
Réaliser qu’en Afrique on avait une vie dorée et envie de recommencer, de revenir en arrière pour ne pas se tromper… réussir, tout simplement… marre…
Mettre ce texte en ligne en pensant bêtement que ça va changer votre vie, que tout le monde va vous aimer, vous soutenir... Que les pauvres 4 commentaires que vous aurez vous dirons « ça va aller » ou encore « mais ce n’est pas toi ce genre de texte »... Et si finalement c’était moi ? Si je n’étais pas la gentille marrante ou grande gueule de flambeau que je pensais ? Je suis peut être lâche, faible… Oui sûrement sinon je n’aurais pas autant de blues depuis ces derniers mois…
Envie d’avoir une fée magique qui vous dise qu’elle va tout changer... Mais elle est où ma marraine la bonne fée ? Elle est où celle qu’on me promettait dans mes dessins animées d’enfance ? Et la fin heureuse… quand le prince embrasse la princesse et qu’ils vivent heureux ? Moi je veux tout ça même si je sais que ce n’est pas possible ! c’est tout moi, merci papa et maman de m’avoir donner une éducation comme ça, voir toujours plus  loin, vouloir plus, tout en se satisfaisant de ce qu’on a… j’ai dû loupé une étape de l’apprentissage… moi je veux plus, je veux tout… mais je sais que je ne l’aurais pas…
Je veux des jours magiques, pas comme les autres, pas de routine ! J’ai peur de la routine, que les gens ne se souviennent pas de moi, qu’ils m’oublient dans 2 semaines, 2 ans…
C’st dur, dur de ne pas pouvoir partir parce que pas le choix, pas d’argent, pas de courage aussi…
Mais se taire parce que ça gêne les autres quand vous n’aller pas bien… vous avez le droit d’être malade de la gorge mais pas malade du cœur… la vie est drôle n’est ce pas ?
Comme on peut revirer d’esprit… avoir la clairvoyance a 23 ans… que certains vont lire ce texte en se disant que je divague, que c’est une grosse connerie, que je m’apitoie sur mon sort, banale fabulation d’une jeunette qui ne connaît rien de la vie… d’autres vont me prendre en pitié… des presque inconnus voulant plus m’aider et me réconforter que ceux qui sont proches de moi…
Que finalement personne ne va m’apporter la réponse que j’aimerais.. Parce que me consoler ça serait admettre que j’ai raison et que j’en ai besoin, alors que dire « ça suffit, lève toi, arrête tes conneries » c’est tellement plus facile hein ? On est tellement convaincu qu’il faut booster les autres quand ils sont tristes… mais parfois oui, parfois non…
Comment vous faire aimer des autres lorsque vous ne vous aimez pas vous-même ? Comment peuvent-ils vous connaître et vous comprendre quand vous-même ne savez pas ce qui se passe dans votre tête…
J’avoue être confuse, peut être suis-je folle après tout, un peu cinglée… J’aimerais hurler comme une furie, déchirer et détruire tout ce que je vois, m’en prendre a quelqu’un,… peut être que je me sentirais mieux… Ou non…
Mais la convenance fait que je ne peux pas…
Se dire qu’on a appelé sa sœur il y a deux jours en lui disant que tout allait bien et que c’était vrai, qu’on avait repris du poil de la bête, entamé un nouveau régime, plus simple, plus compréhensif, qu’on se sentait bien..
Et puis qu’hier on a perdu a un jeu, encore et encore, toujours… face a une personne importante… qu’on a réalisé qu’on était pas si bon que ça. Que ça fait mal…
Et puis se retrouver face a une réflexion qui vous fait mal, qui vous blesse, envie de dire « ta gueule » mais ne pas la faire par souci du « politiquement correct »… mais finalement ce n’est qu’un jeu… oui mais un jeu qui vous a rendu encore plus nulle face aux yeux de l’autre, parce que vous n’avez pas été capable de lui montrer ce que vous pouviez faire… en avoir marre de tout le temps demandé des conseils pour ça ou ça, comment faire ceci, comment supprimer cela, ne pas connaître les réponses, ne pas trouver la solution, être obligée de demandé… et s’en vouloir par souci de fierté mal placée…
S’endormir et faire un cauchemar… que tout le monde vous détestera a la moindre erreur, se réveiller en sueur, mal, envie de pleurer mais la boule a l’estomac, envie de quelqu’un a cote de vous là maintenant, tout de suite, pour vous serrez contre lui, vous dire ça va… réaliser qu’on a une petite vie pas très importante finalement… qu’un autre jour vous auriez dit « ok, c’était stupide, ce n’est qu’un jeu », reparti du bon pied et oublié ça.. mais que là ça suffit, que ça ne passe pas, que tout se cumule, l’envie de changer mais l’harassement perpétuel de lutter depuis trop longtemps…
J’en ai marre, marre de lutter, je veux que ça soit simple, beau, pratique… oui je dis je veux, je dis je, envie d’être incroyablement égoïste, même si ça gêne, envie d’être nombriliste et que tout le monde s’occupe de vous, que tout le monde vous aime… même si pas possible ! L’envie d’avoir un retour d’attention, que quand on dit a quelqu’un qu’il est extraordinaire ou vraiment important, le désir secret qu’il vous renvoi le compliment, parce que ça fait plaisir, ça fait du bien. Marre de la franchise bien placée, des sentiments « vrais » dont on a pas toujours besoin, que les gens comprennent tout simplement que si vous, vous arrivez a les réconforter parfois en leur disant des « mais si tu es bien » ou « je suis là, je serais toujours là », ça fait plus plaisir et plus efficace que des « bouges toi bon sang ! Arrête de pleurer »… Envie que les personnes qui vous disent « je t’aime » ou « tu me manques » aient de bonnes raisons de le faire parce que vous apporter quelque chose a leur vie… mais que si vous n’êtes pas là, il trouveront quelqu’un d’autre… j’ai grandis avec une phrase dans la tête : « personne n’est irremplaçable »… moi je voulais l’être… que personne ne m’oublie… mais finalement… tout le monde s’en fou…
Ça durera quelques jours, quelques semaines, pour certains quelques mois, et je partirais aux oubliettes… comme tout le monde, quelqu'un comme les autres… que je suis finalement !

Pas de commentaires de réconfort et autres conneries s'il vous plait! Je met ce texte pour mon bien être personnel, pas pour vos apitoiements!
- Merci de comprendre -
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hysatis 27/04/2006 20:29

tite Celine
oki je ne m'apitoye pas sur ton sort pas question ..te dire simplement ose dire merdum ,j'en ai marre,comme tu viens de le faire ..cela fait tellement de bien ..ose crier !! ose pleurer...ose dire je suis moi !!!acceptez moi telque je suis ,vis ta vie !! et à plein tube !!!!!
voilà pas de leçon de moral ni d'apitoyements..je suis si mal placée que je n'oserais pas....au fait tu veux quand meme des bisous?????bin tant pis en voilà tt plein....bisous bisous bisous bisous bisous bisous bisous................................. hysatis
 

Ticman56 27/04/2006 18:35

Flo , cela rend malheureux d'autres personnes à plus d'un titre, mais dans ce genre d'histoire les blessures s'ouvres des 2 cotés ...

Marcopolis 27/04/2006 18:07

Céline,Pas de commentaires à la con...pas ici.Tu as été la première à venir sur Marcopolis !!!Si tu veux parler, tu connais mon mail...Je peux t'entendre...Peut-être t'aider... 

Flo 27/04/2006 17:46

Non Céline, je ne vais pas m'apitoyer sur ton sort, ce commentaire je le mets car je l'ai voulu, je ne vais pas te lancer des fleurs, bien au contraire.
Mais tu me connais bien mal, me demander à moi de ne pas mettre de commentaire ou de donner d'avis, c'est m'inciter à le faire...OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII Flo est têtue...OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII Flo en à souvent marre et pourtant oUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII Flo se tait.
Tu sais il est des gens qui souffrent autant que toi et pourtant, ne crie pas leur détresse à tous vents...Oui tu es malheureuse.. mais ce commentaire rend malheureux d'autres personnes, mais là... tu n'en parle pas
Et merde j'ai envie de crier moi, de gueuler aussi ma detresse ce mal de vivre,  pourquoi ne pas pousser chacun notre coup de gueule? c'est bon non? ah oui çà fait du bien...
L'homme est et restera ce qu'il à voulu être, ce qu'il s'est forgé comme image et le net n'arrange rien.
Je sais que par ces mots, je n'ai rien apporté, mais je t'ai dit (en face) ce que je pensais
Amicalement
Flo