Petit cours d’école de journalisme

Publié le par celine


Après trois ans d’étude en communication, journalisme et relations presse/publiques et 8 mois de blogging, j’ai appliqué de nombreuses méthodes journalistiques dans mes articles… écrire est une de mes passions et passe-temps… Mais écrire utile est encore plus intéressant. Lors de mes articles sur Sexe & Relations, je démontre mes gentilles petites années de savoir-faire et d’apprentissage, car c’est tout simplement comme ça que j’aime rédiger. Voici quelques petites techniques et connaissances sur la conception des journaux…

Lire la suite...

I/ Pas de titre

Souvent, l’on s’efforce de trouver un titre avant même d’avoir écrit l’article, tout simplement parce que c’est dans l’ordre des choses (et des mises en page) : Erreur !
A moins d’une rédaction proprement élaborée avec brouillon à la clé, le titre fait sujet de votre thème ; il doit donc être pertinent mais aussi révélateur de votre contenu… Comment voulez-vous être efficace dans votre titre, avant même d’avoir commencé à écrire sur votre sujet ?

II/ L’organisation

Nous associons assez souvent l’organisation d’un texte avec le côté rébarbatif et peu spontané de la chose, encore une fois : Erreur ! Le placement de vos idées se fait dans votre tête et se verra être plus clair pour vos lecteurs si vous-même êtes coordonné. A l’école, ces charmants professeurs de français nous enseignent les amusantes méthodes telles que « thèse, antithèse, synthèse » et autres… Ce n’est en rien ce dont je vous parle mais bien un rangement plus ou moins cadré de vos messages et idées dans votre texte.

III/ Des faits, des faits, des faits !

Je me souviens de cette phrase qui hante encore ma tête des paroles de mon prof de RP : « Relatez des faits, des faits, des faits ! Mêmes imaginaires, il faut en parler comme de la réalité » ! Le message est clair : croyez en ce que vous écrivez comme si vous le voyiez, comme si vous le viviez ! Racontez la manifestation de la rue de paix du 26 mars 83, parce que vous y étiez, c’est bien ; écrire sur un voyage irréel dans l’espace en 3080 et en parler comme si vous y étiez : c’est mieux ! Ne perdez jamais de vue que vous êtes lu, votre pensée, votre imagination ne suit pas le lecteur, vos mots doivent donc parler d’eux-mêmes pour laisser place  l’interprétation « guidée » des spectateurs.

IV/ Les questions

Posez des questions est primordial dans un article. Souvent à la fin pour susciter l’interrogation du lecteur et le laisser réfléchir sur une idée lancée… Cependant, selon votre organisation de texte, vos paragraphes, votre sujet, vos idées et messages, vous pouvez orienter des phrases en question… Suggérant uniquement la curiosité du lecteur.

V/ La phrase magique

Comme tout bon rédacteur, votre article comprend une phrase magique ! Cette idée sera importante, la clé maîtresse a retenir par vos lecteurs. Dans les journaux, on peut souvent les remarquer en gras ou en dessous de ligne… Ce n’est pas obligatoirement un mini résumé de votre sujet, ce n’est pas non plus toujours une citation, mais tout simplement le point sur lequel vous souhaitez appuyer. Il est très important que cette phrase soit mise en avant au niveau de la mise en page, en apparaissant bien dans le texte (souvent, mises deux fois par les journalistes).

VI/ Introduction et conclusion

Merci à nos tendres professeurs de primaire, collège et lycée pour nous avoir répété mille fois que l’introduction et la conclusion étaient des éléments accrocheurs et principaux. Sémantiquement parlant, la logique apparaît : l’introduction se doit d’être à la fois informative mais légère, intrigante mais posée pour nous captiver et faire passer le message d’action « lis cet article ». Quant à la conclusion, bienveillante soit-elle, celle qui met un point final à nos idées et qui ponctue la réflexion de l’auteur pour laisser place à celle du lecteur.

VII/ Gardez la ligne…

…d’idées ! Evitez les zigzaguements en colimaçon sur votre texte. Pensez que vous êtes lu, et par qui. Plus votre texte sera centré et plus les personnes abonderont dans votre sens (selon le sujet bien sûr). Dépendamment du thème que vous abordez, essayer de rester objectif pour le plaisir de laisser place aux avis extérieurs. En écrivant que tout est beau et magnifique, vous contrez directement les esprits libres pensant qui peuvent vous lire. Quel dommage !


Voici quelques règles d’écriture basique ; cependant elles ne caractérisent pas tous les styles d’articles, de thèmes… Elles ne restent que des « conseils » et méthodes pour une meilleure compréhension de vos écritures. Laissez court à votre plume…

Publié dans mon carnet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

@nne marie 27/05/2006 21:47

Très bel article qui positionne bien les quelques trucs utiles dans toutes rédactions. Et si je me souviens bien car il y a longtemps, nous devions toujours poser une question dans la conclusion laissant ainsi la porte ouverte à un autre débat.  Bisous et bon dimanche  @nne marie

Doriane 27/05/2006 19:17

Pas mal !!! C'est très clair et ça donne une bonne méthode pour écrire un article accrocheur !