Voyage du bout de l'esprit

Publié le par celine


Il était une fois une jeune fille de bonne famille, elle avait reçu une bonne éducation et fait la fierté de ses parents. Elle était dynamique, souriante, têtue et généreuse mais il ne fallait pas se moquer d’elle, car ce n’était pas jeune fille à se laisser prendre et tant bien, vous auriez réussi, elle n’oublierait jamais l’affront fait. Grâce à ses parents, elle avait beaucoup voyagé, vu des pays froids, des pays chauds, des animaux sauvages, découvert des coutumes étrangères, des peuples différents… De ses aventures, elle avait appris et nourrit sa curiosité naturelle. Elle avait une vie dorée, les pieds sur terre, la tête dans les étoiles. Elle était heureuse.

Puis un jour, la jeune fille avait grandit, elle devait s’éloigner du cocon familial, commencer à construire sa propre vie. Pour cela, elle parti vivre dans un autre pays, rejoindre sa sœur, laissant ses amis, sa vie, sa famille derrière elle. Elle était devenue indépendante, devait se débrouiller toute seule et a appris la dure réalité de la vie lorsque l’on doit prendre ses responsabilités. Mais sa sœur et son mari, qui vivait non loin de là, lui fût d’une grande et précieuse aide pour parfaire son chemin. Elle se fit de nouveaux amis, apprit d’autres choses, apprécia son mode de vie d’adulte… Elle était heureuse.

Mais parfois, pour atteindre ses buts, il ne faut pas hésiter à aller plus loin, parcourir de nouveaux horizons, apprendre encore. Donc, sur le modèle de ses parents qui l’avaient fait voyager et montrer tant et tant, elle décida de partir pour mieux revenir. Dévorer le monde sur un plateau d’argent. Elle voulait le meilleur pour que l’on soit fière d’elle et qu’elle le soit d’elle-même. C’est donc dans une nouvelle contrée que notre héroïne s’aventura, fière, déterminée, combattante, avide de savoir et de courage. Elle rencontra de nouvelles personnes, connu différentes traditions et s’y plia en plus grand respect. Mais au fil des mois, la jeune fille se lassa, se rendit compte que le temps était bien long loin des siens, des personnes qui l’aimait… Car personne ne se préoccupait réellement de son bien-être là où elle était. La jeune fille aimait bien quand on lui montrait de l’affection, qu’on l’aimait, qu’on soit attentif à elle. Elle se résolu, donc, à vivre avec en se disant que tout passerait et irait mieux ! Elle remit donc son sourire et continua.
Ah, si la vie était aussi simple, si l’esprit n’était pas aussi vicieux. Chaque petit moment où elle pensait à sa vie passée, devenait de plus en plus grand, chaque musiques, chants, paysages, lui ravivait des souvenirs et l’engouffrait un peu plus dans sa mélancolie. La jeune fille ne se connaissant pas comme ça, décida qu’il fallait faire quelque chose, elle ne pouvait pas devenir une Madame Grognon et Triste ! Mais chaque remède échouait après quelques jours… Finalement, elle n’était pas heureuse.

« Les journées sont courtes mais les heures sont longues » se disait-elle. Et la jeune fille pensait à son prince, patient et dévoué ; à sa famille, complaisante et compréhensive ; à  ses amis…

Le temps passe, passe, passe… La jeune fille sera bientôt de retour chez elle, pour une nouvelle vie, telle qu’elle l’a choisit. Elle retrouvera ses souvenirs, ses précieux moments de complicité avec ceux qu’elle aime. Elle sera de nouveau heureuse et redevenue elle-même. L'espoir la gagnera encore. Et elle verra enfin son prince, qui l'attend patiemment depuis tout ce temps.

Elle aura achevé son voyage au bout de l’esprit…

Publié dans donnez un sourire !

Commenter cet article

Marcopolis 01/06/2006 16:21

Mais, c'est une belle histoire......et c'est la tienne.....!!! Vas-y Palmito !

SYLFAN59 01/06/2006 11:40

Voici mieux résumée ta petite histoire, ma petite CELINE.... en douceur cette fois.... serais-tu devenue philosophe ?En tout cas, tous les rivages sont beaux, quand l'amour nous attend de l'autre côté  famille, enfants, amis, amour : qu'importe, mais quelqu'un !!!!petits bisous chaleureuxSYLFAN

Flo-Avril2 :0002: 31/05/2006 15:34

Si tel est ton désir Céline rejoint la rive où les tiens se tiennent debout, prêts à t'accueillir...Tu es une petite bonne femme d'exeption...
Bisous
Flo

@nne marie 31/05/2006 13:44

J'espère que tu reviendras vite et bon séjour là où tu vas.Bizzz @nne marie

Firestorm 31/05/2006 11:50

ramène-toi vite ! :D