Dernière chance, impair et passe

Publié le par celine


Comme le cerveau humain est complexe ; jusqu’à quel point les gens peuvent vous percevoir ou non. A contrario, les limites de ce que vous devinez chez les autres. Mais quel étonnement lorsque le cœur s’en mêle ; tout se trouble, on ignore certaines choses pour se centrer sur d’autres ; on se dit que tout ira bien dans sa relation avec l’autre pour laisser parler le cœur et non l’esprit.

L’envie infinie que l’autre vous comprenne, vous devine, ne pas sans arrêt expliquer le pourquoi du comment. Mais le faire quand même au cas où. Le fameux « cas où » on ne se comprend pas.

En ça, la faculté d’intuition de l’humain est assez discutable. Parfois, l’on ressent lorsqu’un danger ou des « ondes négatives » se profilent à l’horizon de votre relation, alors qu’à d’autres occasions vous n’avez rien vu venir. Etrange.

Dans le scénario de la dernière chance de votre couple, on dit que l’amour n’est pas une question de fierté. Pourtant, si il est bien une chose que l’amour enseigne, c’est de ravaler son ego pour le bien-être des deux. Alors comment faire lorsque, contre toute attente, l’un des deux rabaisse sa fierté pour laisser la porte ouverte de leur futur ? Et surtout que le deuxième, tête baissée en immaturité blessée, ne se préoccupant pas des raisons de l’autre, la referme violemment signant la cassure complète et définitive de la relation ?

L’épisode de la phase finale d’une union reste le point d’encrage sur leur île du dernier effort. Le bout de terre où l’ont tente beaucoup de chose, parfois même le pardon, l’écoute, le message dans la bouteille pour dire « je ne t’ai pas oublié »… Les réactions de l’autre seront soit l’ignominie contrée dans sa plus grande stupidité ou enfantillage soit répondra t-il au SOS de naufrage, saisissant la perche qui lui ai tendue.

Peut être faudra t’il quelques jours, parfois quelques semaines ou saisons afin de réaliser la perte de notre légèreté d’esprit en telle circonstance. Certain ne s’en rendront jamais compte et tiendront rigueur de l’échec de leur couple, au partenaire si aimé jadis des temps ensoleillés et heureux.

Cela reste le jeu de l’amour, parfois si cruel et si injuste où une relation s’éteint aussi abruptement qu’un lancé de dé ou qu’un tour de roulette. Aucune tricherie n’est possible ni acceptée, parfois si les participants sont motivés, certains écarts sont tolérés… à condition de reconnaître ses fautes. Dans le cas où les maîtres de table souhaitent rester centrés sur leurs uniques pensées, il est d’usage de dire, parfois à contre coeur mais pour se protéger de la ruine des sentiments... : « jeu, impair et passe monsieur » !

Publié dans SEX et RELATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Baggins . 27/06/2006 00:05

Ah le jeu de l'amour c'est tellement complexe ...J'aime bien le design de ton blog il est original ..ton blog aussi ...Bisous

Baggins . 27/06/2006 00:05

Ah le jeu de l'amour c'est tellement complexe ...J'aime bien le design de ton blog il est original ..ton blog aussi ...Bisous

Flo 26/06/2006 17:00

Bisous ma puce, contente de te revoir...Pourquoi as tu la haine?

Flo 22/06/2006 16:09

zut j'ai tapé trop vite et je vois des fautes

Flo 22/06/2006 16:08

Céline, tu dis que certains écarts sont tolérés? et j'ai envie de te dire NON...Si je devais développé, ça serait trop long mais si un jour je suis avec une personne du sexe opposé et çelà pour la vie, pourquoi chercher ailleurs ce que nous avons?bisous petit palmier