Quelques expressions et origines...

Publié le par celine

Toutes curiosités confondues, voici un petit tour de quelques expressions trouvées sur le vif, rien que pour vous...


L'image “http://www.linternaute.com/expression/image/commun/logo.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

"Poser un lapin" signifie de nos jours ne pas aller à un rendez-vous, sans prévenir la personne qui nous attend. Cependant, le sens était autrefois différent. En 1880 par exemple, cela voulait dire "ne pas rétribuer les faveurs d'une jeune fille". En effet à cette époque, le "lapin" désignait un refus de paiement. Par la suite, il a également désigné un voyageur clandestin. L'expression, sous sa forme actuelle, serait apparue vers 1890 chez les étudiants, et pourrait provenir de "laisser poser", qui signifie "faire attendre quelqu'un".

Spéciale dédicace à Caro
"Avoir l'eau à la bouche" : Cette expression est une référence directe à l'expérience de Pavlov. Dans celle-ci, il étudie le conditionnement d'un chien à qui l'on a fait entendre le son d'une cloche avant chaque repas. Par la suite Pavlov s'apercevra que le seul son de cette cloche engendre chez le chien une forte production de salive. "Avoir l'eau à la bouche" signifie que quelque chose nous fait envie par avance.

"Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain" : Cette expression bien connue des amoureux romantiques est un des vers du poème de Rosemonde Gérard à son mari Edmond Rostang. Elle a été rendue célèbre par Alphonse Augis, un bijoutier lyonnais qui en 1907, eut l'idée de créer une médaille sur laquelle était gravé ce vers. Cette phrase est depuis un symbole très fort.

"Tenir à quelque chose comme à la prunelle de ses yeux" : La "prunelle", diminutif de prune, était employée dès le XIIe siècle pour qualifier la pupille de l'oeil. Celle-ci tenait d'ailleurs elle-même son nom de l'image que l'on voit se former sur l'oeil lorsqu'une personne regarde quelque chose. On disait au début du XIIIe siècle "aimer plus que son oeil", puis à la fin du XIVe siècle "conserver, soigner quelque chose comme la prunelle de son oeil". Cette dernière symbolise la vue, un sens très précieux pour n'importe qui. Ainsi, tenir à quelque chose ou à quelqu'un comme à ses pupilles signifie que l'on y tient énormément.

~~~~~~~~~~~~~~~~

Publié dans L'art de la culture

Commenter cet article

Cindy 25/07/2006 16:27

Poser un lapin.. Ca me dit quelque chose, qui t'avais dit de chercher hein.. ! Tu diras à mon beau que jl'aime :P

- Mag - 25/07/2006 15:45

Bonne idée, c'est toujours sympa d'en savoir plus sur des expressions qu'on utilise !!  Par contre, petite correction : c'est Edmond Rostand et non Rostang ... Mais merci pour le reste que je ne savais pas !
Bisous & bonne journée à toi !Magali

Marcopolis 25/07/2006 09:49

Toujours très interressant de connaitre l'origine des expressions...merci

Clem 24/07/2006 22:15

L'histoire est un domaine qui me passionne, et à plus forte raison l'histoire des mots, des langues... merci pour ces petites pierres à mon édifice.

SYLFAN59 24/07/2006 17:18

C\\\'est toujours intéressant de connaître l\\\'orignie des mots, des expressions, des proverbesAllez encore, encore, ma petite !bisous bon courage pour l\\\'appart - je ne peux hélas point t\\\'aider là-dessusS