Sentiments extrêmes... amour demandé!

Publié le par celine

Pour la deuxième fois, je vais vraiment me livrer ici, sur ce blog, cette interface de mes idées. J'ai envie de parler de moi, uniquement de ce qui me concerne, j'ai envie également de propulser en avant scène, les 3 hommes qui ont été très importants dans ma vie, surtout ces derniers 2 mois, durs et forts en émotions!

Après de faux semblants et des espoirs tombés à l'eau par un homme (que nous appellerons bb) avec qui je pensais faire un long bout de chemin, j'ai dû redescendre sur Terre et visiter la planète avec un changement en moi : j'avais enfin été amoureuse!
Je connaissais ce sentiment qui vous retourne le cœur et la tête, cette chose qui vous projette en avant, à imaginer ce que peut être l'avenir différemment d'une simple carrière et des sorties entre copains! Après l'avoir haït et ignoré, j'ai réalisé que finalement nous n'aurions pas été bien loin ensemble car trop de points importants différents... Lui s'était trouvé quelqu'un d'autre au passage et moi, dénuée de toute confiance en moi, ayant perdu tous mes repères, faisant face à mon premier chagrin d'amour à 23 ans, je devais me prouver que je pouvais plaire à nouveau !

Ni une ni deux, un homme mignon et drôle me drague, petite soirée de bêtises dont on ne reparlera jamais plus, sans aucun autre contact dés le lendemain matin! Sur le moment, j'étais fière car j'avais enfin la réponse à ma question : ce n'était pas moi la cause de cette "rupture", je pouvais plaire dés un regard et je me suis rassurée... Mais le réveil fût plus difficile! Ne pas s'en vouloir mais réaliser qu'on a fait une chose par dépit, réagissant comme une femme trop faible et passer pour une salope auprès de cet homme allongé à côté... Même si c'est faux!

Réaliser qu’on n’est pas comme ça, que ce n'est pas nous, que ça fait 3 semaines que les amis vous on récupéré mal dans votre peau, parfois en pleurs, que ce n'est pas vous! Vous qui êtes là, constamment depuis 23 ans pour aider et soutenir les autres à coups de conseils, d'écoute et de sourires motivés! Se pencher sur ses derniers actes et grimacer... presque de honte face à ce reflet que vous n'êtes pas!

Alors on se redresse, on sourit et on avance! Maintenant la preuve apportée, on commence à oublier légèrement la trahison et on envisage même de pardonner, se disant que c'est pour notre bien! On se motive pour construire sa vie, comme on avait prévu avant de le rencontrer, de l'aimer... Et puis, on dit qu'un de perdu, 10 de retrouvés...

Chose amusante car 1 de retrouvé! Un qui ne vous lâche pas depuis 4 ans, qui vous sort des discours que chaque femme aimerait entendre, des mots doux à l'oreille... Quelques déclarations sur un message de téléphone ou une voix doucereuse au téléphone... Et on se dit, pourquoi pas? Après toutes ces années, j'ai franchis de nouveaux caps, allons-y! Finalement, je vais peut être connaître l'amour partagé...

Ce deuxième homme (que l'on appellera chouchou) m'a fait rêver au travers de mots insensés, de désirs partagés, de délires aussi… Même vision de la vie ou presque pour deux personnes qui se cherchent, se tournent autour… Mais je n’étais pas prête… cet attachement me faisait peur ! 4 ans après, des sentiments plein le cœur et une furieuse envie d’enfin tenter l’aventure et de faire confiance, je me suis lancée à corps perdu dans notre relation. Mais comme il le disait, je ne suis pas tombée à une bonne période, l’homme était fatigué, envie de rien ou du moins de la plus grande simplicité, pas envie de s’attacher… Alors que moi, je n’avais envie que d’une chose : qu’on m’aime ! Qu’on me prouve que les hommes peuvent appliquer leurs discours enrobés de sucre et de douceurs… Apparemment je demandais trop ! Trop pour 4 ans d’attente ; moi qui pensais naïvement qu’on ne jouerait plus au chat et à la souris pour enfin profiter de nos envies tous les deux…

10 jours de silence, lui parti en vacance après une nuit tous les deux où je lui disais au réveil que je voulais plus, il me sourit et me demande des bisous, encore et encore…  Penser, imaginer, supposer qu’il vous appellera pour vous dire que vous êtes celle qu’il voulait tant et qu’il arrive pour vous chercher ! Conte de fée version moderne en fait ! Mais finalement… tous ces jours de silence… Se rendre compte qu’on s’est trompé et en parallèle, avoir rencontré un homme charmant avec qui on rigole bien. Rien n’était calculé, ça m’est tombé dessus comme ça. Pourtant je ne suis pas femme à oublier rapidement !

Histoire sans histoire, sans dessous de table pour finalement tomber dans les bras de cet homme là (que nous appellerons loulou). Tout le contraire des deux autres : homme très tendre, concret, faisant même des projets, vous désirant comme personne, vous le montrant ! Vous avez envie d’y croire, vous vous dites qu’enfin vous avez rencontré quelqu’un qui vous rendra heureuse, qui s’est attaché aussi vite que vous, ça doit être un signe finalement… Toutes ces fluctuations d’émotions accumulées au cours des derniers mois vous ont permis de ressentir des choses différentes ! Ne pas envisager déjà la vie à deux ni mariage & Co mais au moins faire un bout de chemin ensemble ! Se dire que c’est possible, et y croire vraiment !

Chacun a été trompé, déçu et on se dit qu’on va pouvoir démontrer que parfois le sort s’inverse… Mais non, encore un obstacle sur la route : mon départ a Paris dans 2 mois !
Rien de caché dés le début, on le savait tous les deux. On se doutait que ça serait difficile mais ça faisait partie du package à prendre. Mes ambitions pour ma carrière, je les ai construites depuis des années, proche du but, je ne changerais pas ces projets ! Il le savait, avait accepté, du moins ce que je pensais… en apparence !

Une ancienne rupture douloureuse suite à la distance, le fait douter et commencer à cogiter sur notre relation… qui n’a qu’une semaine ! Je le rassure, Paris-Lyon ce n’est pas le bout du monde, on se verra, on se parlera… Et puis ce n’est que pour un an… pour le moment… Persuadée qu’il n’y pense plus mais il relance l’histoire… Le rassurer encore, lui dire qu’il faut profiter des moments que l’on a ensemble, en ce moment… Ne plus trop savoir quoi faire par rapport à un homme qui me plait et qui m’angoisse avec ses doutes et ses visions d’avenir un peu trop obsessionnelles !

Et voilà ! Un mail de rupture m’attend au bureau dés aujourd’hui ! Avec des mots comme « pardonne moi », « je t’aime et tiens à toi » ou encore « ne m’en veux pas, je ne veux pas souffrir »… et aussi avec des MAIS, partout… des justifications encore et encore pour appuyer le fait qu’il ne veut pas prendre le risque de souffrir et donc préférable de se séparer maintenant. Mais que je suis une personne extraordinaire, qu’il souhaite à tous prix garder le contact, mon amitié, que je reste dans sa vie… C’est trop me demander sur le moment…

Faire un point, parler avec son ex car c’est incroyable, que l’on se remette ensemble ou non, se rendre compte qu’il a toujours été là… En 4 ans, c’est la personne qui vous envoie un message de soleil quand vous en avez le plus besoin, l’impression qu’il ressent ce qui se passe à ce moment précis de votre vie ! Celui que vous appelé quand ça ne va pas, quand vous voulez faire le point, quand il a besoin de se confier aussi…

Alors réfléchir encore et se demander comment on avance… Sachant que ce « trop plein » de sentiments vous amène sur une route toute nouvelle, toute cahoteuse… Vous ne savez plus trop où vous en êtes… Qui vous êtes… Ce que vous méritez, ce que vous valez…
Ecouter les autres vous conseiller de prendre du recul, mais leur expliquer par a+b que vous n’avez jamais cherché ou provoqué ces relations… Elles sont arrivées un peu comme ça… Et que les sentiments ça ne se contrôle pas.

Je relis ce texte et me demande si je vais le poster, si je vais me livrer… En fait, avoir le plaisir que certaines personnes le lisent et que d’autres s’associent à ce doute que j’ai et qu’ils ont traversés également… Peut être une envie de conseil ou se dire que ça changera l’histoire, le monde, mon monde ! Mais que tout ça n’arrive que dans les contes d’enfants. Que dans la vie, ce n’est pas toujours aussi simple… L’Homme par nature, est complexe… Que JF Vénusienne recherche JH Martien parlant le même langage… 

Publié dans mon carnet

Commenter cet article

Anne Antomarchi 21/08/2006 17:01

Chère Céline je ne te connais pas, je suis tombée sur ton site un peu par hasard...Et j'ai ressenti le besoin de te venir en aide. Mais pas seulement en t'apportant du support comme à un enfant. Je te fais confiance.Je reprends ce que tu dis: "Ecouter les autres vous conseiller de prendre du recul, mais leur expliquer par a+b que vous n’avez jamais cherché ou provoqué ces relations… Elles sont arrivées un peu comme ça… Et que les sentiments ça ne se contrôle pas"Sans doute tu vas trouver mes propos un peu "durs" ou directs,..il y a quelques années j'ai vécu un peu ce genre de situation.. alors.. justement ce que tu dis n'est pas exact- tu es pleinement impliquée dans ces relations. un jour on m'a dit: n'est ce pas trop facile de mettre toujours le blame sur quelqu'un d'autre? on le fait sans se rendre compte- mais on attire ce genre de personne- qui nous rejette à un moment donné-pour faire une histoire courte lorsque j'ai compris que c'est moi qui devait changer- j'ai ressenti un grand soulagement et une joie-une délivrance- car j'ai réalisé que je n'avais aucune influence pour changer les autres- mais sur moi, oui je pouvais travailler--et faire une intropection qui m'aiderait à voir clair. Céline tu mérites mieux que des hommes qui ne veulent pas s'attacher? mais toi veux tu t'attacher? tomber amoureuse c'est facile--aimer c'est une décision.Anne

- Mag - 18/08/2006 16:46

Wow ... merci de ces confidences ... les histoires d'amour c'est souvent compliqué c'est vrai ... et ça fait tellement souvent souffrir ... jusqu'à (ça va faire "kitsch" mais je le dis quand même parce que j'y crois) jusqu'à ce qu'on trouve "le bon" et là l'histoire coule de source, ça ne veut pas dire qu'il n'y a jamais de prises de bec, de divergences d'opinion ou d'envies différentes, mais on concilie tout et au final on est heureux ...J'ai mis très longtemps à croire que c'était possible, que les hommes n'étaient pas tous soit volages soit menteurs soit idiots tout simplement, et lui pareil, il me dit qu'il est toujours un peu ébahi que ce soit aussi simple, qu'on se rende si heureux si simplement, sans s'étouffer, sans se dominer, sans se bouffer ...Alors courage ma belle, si ça m'est arrivé après tellement de mésaventures malheureuses, il n'y a vraiment pas de raisons pour que le bonheur en amour ne vienne pas toquer à ta porte ;-)Bisous & bon courage ...Et en attendant, profite de Paris et prend bien son de TOI !!! :-)

Firestorm 18/08/2006 02:14

en tout cas tu encaisses plutôt bien les obstacles, et c'est pour ça que je n'ai pas de soucis pour toi à l'avenir ! reste comme tu es :D

Flo-Avril2 16/08/2006 15:16

Dur, dur...Très dur ton article aujourd'hui, le plus dur qu'il m'ait été de lire sur ton blog...Et pour réponse, un grand ? et des questions qui se bousculent dans ma tête! Pourquoi, comment? qu'avons nous fait pour être punies de la sorte, je ne voulais que mon bonheur, juste ça est-ce trop demander ? et toi là, pas loin qui demande la même chose...Devons nous payer des fautes, expier ?
Je ne sais pas, ne sais plus,
Céline ne baisse pas les bras, garde la tête haute, montre comme moi, que nous allons réussir....
Bisous mon petit palmier et prends soin de toi surtout
Flo