Téléphonie mobile : un nouvel élan

Publié le par celine

Après avoir investi dans un nouveau téléphone mobile LG U8500, ouvert une ligne chez SFR pour un forfait Evolution Pro transformé en Ajust Pro 3h-6h,  précisé les options voulues avec numéros préférentiels etc.… et devant la vague technologique des portables de 2006, je me suis dit qu’il était temps d’en faire un article.

Avec Orange possédant 53% des parts du marché contre SFR : 36% et Bouygues : 10% ; les constructeurs de mobiles, plus développés et démultipliés que jamais au crépuscule de ce 3e millénaire : la téléphonie mobile se porte bien.

Que pouvons-nous faire, pauvres pêcheurs ignorants de toutes ces offres à haute technique intelligente, devant cette façade de possibilités aux prix toujours en baisse et aux réseaux plus étendus que la Muraille de Chine ? Des espaces de vente s’ouvrent de tous les côtés, avec, pour seule mission : récolter le plus d’ouverture de ligne et de vente de téléphone possible afin de toucher des commissions business des opérateurs Télécom ou Constructeurs de mobiles.

Bien sûr, le conseil et le service ne se remplacent pas. Ainsi le renseignement du vendeur, dés l’ouverture de la ligne ou à l’achat, est primordial pour tout retour : SAV, qualités, offres…

En dehors de tout ça, où se trouve l’élan me direz-vous ? Tout simplement dans l’ambition des acteurs de ce marché. Tandis que les constructeurs s’arrachent les cheveux dans l’innovation de matériaux plus légers, de portables plus petits ou plus grand mais avec écran 12M de pixels, des possibilités appareils photo vidéo tv… Les opérateurs tendent vers de nouveaux forfaits, plus ajustables, plus d’options, moins chers, reportables, accords entre concurrents directs pour un passage de l’un à l’autre sans changer de numéro (la portabilité)…

Les affres du marché de la téléphonie mobile sont surtout : la multiplication des concurrents. Depuis la création d’Itinéris, puis la venue de son rival SFR et enfin l’arrivée de Bouygues Télécom dans les rangs ; le podium était complet. Cependant, considérant le filon et la demande, de nouveaux MVNO (Mobile Virtual Network Operator : Opérateur mobile virtuel) se greffent : Ten, NRJ Mobile, Débitel et bien d’autres louent des réseaux déjà existants pour leurs propres services mobiles.

Donc finalement, les opérateurs se font la guerre mais s’aident entre eux, les créateurs de téléphone évoluent en fonction des autres technologies du monde et nous, consommateurs, proclamateurs de demande, avides de meilleurs, restons, quoi que les autres en disent : les maîtres du marché !

Publié dans j'ai testé

Commenter cet article

Vicky 21/09/2006 21:14

Je ne suis pas d'accord sur le fait que les opérateurs cherchent à tirer les prix vers le bas: ils cherchent surtout à gagner les clients des concurrents en gardant un maximum de marge (cf les prix des SMS qui étaient jusqu'à il n'y a pas longtemps les mêmes chez tout le monde, soit 7 fois le coût réel pour l'opérateur si mes souvenirs sont bons)
Quant à la portablité, elle a été imposée par l'Europe dans le cadre de la libre concurrence. Je ne sais pas si ça s'est amélioré depuis, mais au début, quelle galère! Et ce n'est jamais profitable pour une entreprise de laisser filer ses clients ;)

Ticman56 11/09/2006 12:06

Je pense que SFR devrait donner leur portable avec le dernier forfait en date .exemple : telephone gratuit + forfait gratuit (appel local et national et mondial et sub aquatique)le nouveau forfait s'appelerait : "commun rat" avec un design des plus moderne , digne des plus grandes scene d'oiseau de la camargue .sinon si c'est un projet et qu'il veule du monde pour tester , pas de pb, pour le mode AQUA il fournisse le maillot ? ou il faut l'acheter a la boutique SFR le MONDE ?:) SFR ca reste moins cher que bouygue ou vivendis .

Flo-Avril2 07/09/2006 16:39

Je ne peux pas te donner un avis pertinant, puisque je suis ailleurs
Bisous
Flo