Speciale Dedicace a ces Messieurs

Publié le par celine

J'ai testé :les boites de nuit en Ecosse

NightClub en Ecosse, le lieu idéal pour mater !


Ce qui a de génial en Ecosse, c’est que tout est ouvert le dimanche : supermarchés, magasins, boites de nuit… Donc me voilà invitée par Cara, la nièce de Polly (la maman de la famille où j’habite) de 17 ans et ses copines pour aller au « LONDON » le nouveau club à la mode à Dundee !

Depuis que je suis ado et surtout depuis mes 17 ans où je suis allée en boîte pour la 1ère fois, je considère que cette sortie est une certaine occasion et donc met 2h a me préparer. Cependant, avec les années, on apprend qu’un pantalon noir, des talons, un top sympa et du maquillage suffisent à être jolie ; à l’instar de mes robes noires décolletées fendues et de mes paillettes d’ado se voulant être sexy et branchée !

J’ai donc opté pour le fameux pantalon noir et les bottes à talons, en empruntant un top à Polly (et oui, moi je n’ai emmené que des pulls en Ecosse !)… Quand Cara est venue me chercher, j’étais très nerveuse car j’avais cette peur d’être mise à l’écart de la bande du fait que je ne comprenne pas toujours ce qu’on me dit (et oui, en une semaine je ne suis pas devenue bilingue) et surtout dans une bande de jeune (ah, les ado d’aujourd’hui). Et bien quelle ne fut pas ma surprise de voir que toutes ces jeunes filles de 16 à 17 ans, apprêtées comme moi à leur age, me parlaient, s’intéressaient à moi comme si j’étais une membre du groupe !

Ca peut paraître gamin de prêter attention à ce genre de choses ou de s’inquiéter pour ça, surtout à 23 ans, mais c’est important de ne pas être plantée comme un piquet tout au long de la soirée comme une lépreuse ! lol !

En tant que grand-mère du groupe, du haut de mes 23 ans, je m’étais donné pour mission de veiller sur ces jeunes filles en chaleur, prêtes à bondir sur le moindre garçon ressemblant à Brad Pitt ou Liam Gallagher ! Vérifiant leur make-up toutes les 10 minutes et rembourrant le soutien-gorge, elles préparent leur sortie comme on préparerait notre tenue pour la montée des marches au Festival de Cannes ! Telles des guerrières de la séduction, ces demoiselles new age de la drague choisissent leur tenues avec soin : robe près du corps, décolleté, bottes à talons hauts, jupes courtes, boucles d’oreilles extra longues et coiffures cartonnées à la laque et au babyliss…

Arrivé au club, quelle ne fut pas ma surprise de voir que toutes étaient comme ça, les jupes de plus en plus courtes, les bottes de plus en plus hautes à la Pretty Woman, les top de plus en plus décolletés… Elles offrent des verres, remuent les fesses à la Kama Sutra ; embrassent, suite à deux regards échangés, le mec qui danse face à elle… Waow ! Mais où sommes nous ? Je me serait cru au Queen à Paris ; non, j’était tout simplement dans une boite à la mode à Dundee… J’imagine ce que doivent être celles de Glasgow ou Edinburgh !

Avec deux salles à thèmes, l’une techno et l’autre RnB, le LONDON se trouve complet dés l’heure suivant son ouverture, c'est-à-dire à 23h ! Et oui, ce qu’il faut savoir, c’est qu’au Royaume Uni, les pubs ferment à minuit et les clubs ouvrent à 22h et ferment au max à 3h ! C’était bien la 1ère fois que je sortais aussi tôt ! Donc, complet avec tous ces jeunes hystériques de musique, la température monte très vite et on se retrouve vite à faire comme ces jolies teenag’ : l’art de la séduction à coups de roulement de hanches et de frottements incitatifs ce met en place !

Allant de la techno au RnB, des toilettes au bar, cette soirée est vite passée et finalement j’en ai bien profité ; avec plaisir j’ai pu observer que je plaisais beaucoup aux écossais et que le fait de ne pas toujours les comprendre ne les effraient pas ; on a bien compris que ce n’était pas forcément la grande discussion qui les intéressaient, comme la majorité des hommes dans les boites de nuit, à travers le monde… (Mais non messieurs, je ne vous agressent pas, rassurez-vous nous sommes pareil !)

Enfin pour finir (à 3h du matin), j’ai énormément apprécié ce moment et cette peur d’être confronté lors d’une conversation réelle, avec d’autres personnes que la famille dans laquelle je suis, a totalement disparue et je sais que les gens sont compréhensifs. De plus, il paraît que mon anglais n’est pas mal du tout, car j’ai reçu des compliments de plusieurs autres personnes…

Conclusion messieurs, n’hésitez pas à aller passer un très bon moment dans les clubs de Grande –Bretagne !!! Mesdemoiselles, si vous aimez être draguées à volonté, les portes sont ouvertes également…

Publié dans j'ai testé

Commenter cet article

Vicky 24/09/2005 16:04

Oui enfin, apres 8 mois passes en Angleterre, je n'ai jamais reussi a rattrapper le style des anglaises! En fevrier, sous la neige en debardeur, j'ai hallucine! Mais en mars je faisais la meme chose (si on les suit niveau alcool, pas de probleme)

La ou je trouve plus choquant, c'est que ca ne s'arrete pas forcement au roulage de pelles, avoir un mec different dans son lit chaque samedi fait aussi partie de la tradition britannique!

Moralite: avant d'acheter une jupe qui te couvre a peine les fesses, rappelle toi que tu ne pourras plus la remettre en France (sous peine de te faire ramasser pour raccolage passif)

melanie 21/09/2005 17:47

ta deja é t en ecosse moi ossi c tro bo par la jvoudré bi1 vivre la ba + tar

Flo-Avril2 14/09/2005 02:34

voilà le mode d'emploi, pour le point d'entrée des modules ( boutons)
.box-content li {list-style-image: url(http://idata.over-blog.com/0/08/59/55/bouton.gif);
}
:0010:
biz Flo