Zadig ou la destinée - Voltaire

Publié le par celine



Zadig est une des oeuvres les plus brillantes de Voltaire. Babylone, notre héro a tout pour être heureux : il est beau, riche, jeune et va épouser la ravissante Semire. Ce roman est une leçon d'optimisme et de clairevoyance. Zadig, homme des plus optimistes, persuadé que le bonheur existe et que "Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles"; va se retrouver confronter à une suite de malchance et de situations périlleuses.


Démarrant d'un point de départ où il possède tout pour le satisfaire, "La Destinée" va charger son chemin d'embuches à le faire regretter son existence!

Trompé, emprisonné, capturé, volé, battu, esclave, traître, pourchassé... L'homme  ne perdra jamais  son  optimisme profond, uniquement pour se poser des questions sur  "le sort"  "la destinée".

>> Résumé ici


Je me souviens de ce livre pour l'avoir lu à l'école. Prof de français formidable que j'avais, qui m'a donné l'amour des vieux ouvrages (entre autres) comme ceux de Zola, Molière ou Voltaire (NDLA: le fait que mon prof avait 30 ans, trés belle gueule, un sourire taquin et une profonde sympathie pour moi, n'intervient en rien dans mon choix bien sûr! lol!).

 

Les livres de Voltaire sont à la fois révoltés et révolutionnaires... A une époque de la France  (18e siècle : siècle des Lumières) où les plus grands esprits et les plus grands romanciers vont "prendre le pouvoir" des moeurs, celui dont c'est toujours la faute ("c'est la faute à Voltaire!") va dépeindre des personnalités et montrer du doigts les affres de la vie bourgeoise, qu'il fréquente, sous des signes caricaturés. Ainsi, avec Candide, il parlera de la grande naïveté de ceux-ci; et avec Zadig, il arbore le sourire narquois que l'on ne dirige pas sa vie ni sa destinée, malgrès l'argent et le bonheur... qu'il faut toujours se méfier.

 

Oeuvre inspirée, soi-disant, lors de son exil en Angleterre (pour censure), il utilise quelques détails de sa propre biographie et des aventures roccambolesques pour illustrer son personnage orientale. A lire !

 

Publié dans L'art de la culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Flo:0010: 22/03/2006 11:24

Bonjour Célinemoi, je n'ai pas vraiment de préféré ils valent tous le coup d'être lu...Mon prof etait une vieille fille acariatre lol que j'ai gardé pendant trois ans, hihi et pourtant, elle m'a donné le gout du rêve.Bisous et passe une bonne journéeFlo Un clic ICI pour partir du bon pied

sylfan 21/03/2006 02:23

Je n'ai as lu  ZADIG.... eh ben, va falloir que je m'y mette hein ! bonne idée, Céline que cultiver nos cerveaux incultes !!!! LOLbisousBonne nuit

zoolook 20/03/2006 21:29

yop,jolie petit monde...J'ai découvert Voltaire comme beaucoup au lycée et ça m'est resté. Grand souvenir de Candide. j'ai toujours en tête quelques passages fort de l'oeuvre et du coup par la suite je me suis plongé dans  l'ensemble des oeuvre de Voltaire : zadig et puis l'ingénu aussi...bonsoir mélodieux...

greg'n night 20/03/2006 15:08

J'adore ce bouquin. Merci de lui rendre hommage...

hysatis 19/03/2006 20:00

heu....pas passé mon com zutum.....